fbpx

Le sport amateur, bien entendu !

Suite à l’allocution d’Emmanuel Macron ce mardi, la réouverture des salles de sport ne se fera qu’à partir du 20 janvier 2020 seulement. Malgré cette mauvaise nouvelle, le gouvernement avait récemment annoncé des initiatives encourageantes comme les 400 millions d’euros d’aides d’urgence pour la pratique sportive en France. Voici ce dont il s’agit.

La semaine dernière, les représentants du sport en France ont été réunis avec le gouvernement pour convenir de mesures à prendre pour les mois à venir. Le verdict est tombé le 19 novembre dernier, matérialisé avec cette vidéo diffusée sur Facebook via la page officielle de la Ministre déléguée chargée des sports Roxana Maracineanu : 400 millions d’euros vont être versés au sport amateur et professionnel ainsi qu’au secteur marchand et événementiel concernés pour faire face à la crise sanitaire.

Trois mesures clés caractérisent ce nouveau dispositif pour le sport amateur. D’abord, celle du “pass sport” : à partir de 2021, il concernera les futures nouvelles licences dans les associations et clubs, qui seront prises en charge par l’État à hauteur de 100 millions d’euros. En plus de ce montant,  un fonds de compensation correspondant à une partie des crédits d’ores-et-déjà accordés à l’Agence Nationale du Sport (voir ci-dessous) aura pour but de compenser les pertes de licences des fédérations sportives. La seconde mesure implique la mise en place de 5000 missions de service civique pour les plus petites structures. Corrélé à cela, d’après sports.gouv.fr, des emplois seront “créés dans les CROS pour accompagner les petits clubs à se saisir des aides disponibles”. Enfin, la dernière évoque le retour des mineurs dans les salles et terrains de sport dès le mois de décembre avec des protocoles sanitaires renforcés.

130 millions d’euros pour le sport amateur

Cette aide s’ajoute donc à celle du crédit du plan de relance de 120 millions d’euros spécifique au sport, accordé à l’Agence Nationale du Sport en septembre dernier. On vous en rappelle la répartition d’après cet article : 40 millions dédiés “à la création d’emplois au sein des associations sportives”, 50 à “la transition énergétique des équipements sportifs“ et 30 “aux clubs et fédérations sportives, dont neuf millions pour accompagner leur développement numérique.”. 

Si on fait donc un total de l’aide allouée uniquement aux clubs de sport amateurs, cela représente 130 millions d’euros. Ce n’est pas encore une situation idéale bien évidemment, tout dépendra de la situation sanitaire de notre pays dans les semaines à venir. Mais contrairement à d’autres secteurs comme la culture par exemple, on peut se réjouir de voir des mesures concrètes prises. Cependant, des zones d’ombres restent à éclaircir, notamment le nombre d’emplois créés dans les CROS ou la répartition des 100 millions d’euros parmi toutes les disciplines. Pour le tennis, on ne sait pas non plus comment la FFT va dispatcher cet argent, en fonction de quels critères. 

En tout cas, l’annonce de la réouverture des terrains de tennis extérieurs prononcée par le Premier Ministre Jean Castex ce jeudi 26 novembre a de quoi mettre du baume au cœur. Toutes ces mesures sont de bonne augure pour les associations et les clubs de tennis. Dans ce contexte économique et sanitaire très compliqué, il est bon de savoir que ces structures vont pouvoir retrouver petit à petit leur activité. En attendant les futures déclarations, à la semaine prochaine et portez-vous bien !


Kirola est le nouveau logiciel de gestion pour les clubs de tennis. Il a été conçu en collaboration avec plusieurs clubs de tennis pour les aider à réduire leur temps de gestion pour se concentrer sur l’essentiel : la partie sportive. Pour réserver une démo => https://kirola.fr/reserver-une-demo/.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *